Toutes les analyses PAROTEST sont réalisées en FRANCE

  • Pas de kit PAROTEST dans le panier
  • Pas de kit PAROTEST dans le panier

LE DIAGNOSTIC MICROBIOLOGIQUE

L’analyse microbiologique PAROTEST permet d’identifier et de quantifier précisément les bactéries parodontopathogènes présentes dans le sulcus. PAROTEST vous apporte ainsi la certitude d'une prescription efficace et donc la réduction du risque d’échec.

Brochure PAROTEST
Brochure PAROTEST
Téléchargez la brochure complète PAROTEST afin d’en savoir plus sur le fonctionnement du diagnostique microbiologie PAROTEST.

Matrice testée : poche parodontale

Dans quel cas est-il conseillé de faire un test microbiologique PAROTEST ?

  • Première consultation
  • Risque de parodontite ou gingivite
  • Patient fumeur
  • Patient diabétiques
  • Parodontite agressive ou progressive
  • Parodontite avec profondeur des poches supérieure à 4mm même avec une très bonne hygiène buccale
  • Parodontite évoluant rapidement
  • Parodontite réfractaire résistante au traitement mécanique
  • Risque de péri-implantite
  • 3 mois après le début d’un traitement parodontal
  • Tous les 6 mois pour les patients à haut risque
  • Tous les ans pour tous les patients

En cas de présence de bactéries parodontopathogènes sans Aa et/ou Pg

  • Contrôler toutes les poches parodontales et leur taille, surfaçage radiculaire
  • Détartrage sous-gingival
  • Protocole d’hygiène

En cas de présence de Aa et/ou Pg

  • Contrôler toutes les poches parodontales et leur taille, réaliser une Perio-Analyse pourchaque poche parodontale de plus de 4 mm
  • Suivre les recommandations thérapeutiques suite à l’obtention des nouveaux résultats

En cas de présence de bactéries parodontopathogènes sous le seuil de pathogénicité

  • Surfaçage radiculaire
  • Détartrage sous gingival
  • Protocole d’hygiène
  • Antibiothérapie non nécessaire

En cas de présence de Aa au-dessus du seuil de pathogénicité associé ou non à une autre bactérie parodontopathogène au dessus du seuil de pathogénicité

  • Surfaçage radiculaire
  • Détartrage sous gingival
  • Protocole d’hygiène
  • Plastie osseuse possible avec ou sans lambeau
  • Recommandation possible de tétracycline

Pourquoi Candida albicans peut-il être dangereux ?

  • Suite au traitement antibiotique entrainant une réduction bactérienne et donc une compétition limitée, Candida albicans peut se développer et coloniser le sulcus.

Quelles sont les bactéries entrainant le plus rapidement une perte osseuse ?

  • Aa (Aggregatibacter actinomycetemcomitans) et Pg (Porphyromonas gingivalis).

Pourquoi Aa doit être associé à un important traitement mécanique/chirurgical avec lambeau ?

  • Aa est une bactérie intracellulaire qui peut survivre en présence d’oxygène après chirurgie

Pourquoi ne pas prélever uniquement la salive ?

  • La présence de bactéries parodontopathogènes dans la salive est seulement un facteur de risque et ne permet pas d’établir le diagnostic.
  • Seule la présence d’une flore déséquilibrée dans le sulcus peut être considérée comme un outil de diagnostic et doit être prise en compte.

Quelle est l’unité utilisée pour la charge bactérienne ?

  • 10 000 = 104 = E+04 = 10 000 bactéries dans le sulcus testé

Ou obtenir des informations sur les résultats d'analyse ?

  • Une INFOLINE dédiée est à votre disposition pour tous les résultats d’analyses. Ce numéro dédié est indiqué sur votre facture et sur les documents au sein du kit.

Combien de pointes de papier faut- il utiliser ?

  • Au minimum 2 par site et jusqu’à 10 pointes de papier pour une analyse multi-site.

Quand faut-il réaliser une seconde analyse ?

  • Il est recommandé de procéder à une seconde analyse, 3 mois après le premier prélèvement et le traitement préconisé

Quelles sont les recommandations antibiotiques ?

  • Aa seul ou avec le complexe rouge tétracycline
  • Complexe rouge supérieur au seuil de pathogénicité pénicilline
  • Complexe rouge + Pi supérieur au seuil de pathogénicité ou Pi seul métronidazole

Quel est le type d’ADN ciblé et d’ADN standard utilisé pour la PCR ?

  • Des séquences d’ADN ribosomique 16S
  • ADN standard calibré provenant de DSMZ (Allemagne) et l’Institut Pasteur (France)

Combien de temps l’ADN est-il stable sur les pointes de papier à température ambiante ?

  • Plus de 2 semaines.
PAROSTEST
Vous êtes dentiste, nous vous fournissons directement votre kit
Il sera renouvelé automatiquement avec chaque résultat d'analyse
Je souhaiterai obtenir les kits suivants :
J'ai pris connaissance des Conditions Générales d'Utilisation*

A la demande de mon dentiste, je commande mon kit

Commandez votre kit

Recherche et identification de 9 bactéries parodontopathogènes

Mot de passe oublié ? Entrer votre Nom ou eMail. Vous recevrez un lien pour renouveler votre mot de passe.